dimanche 12 novembre 2006

The Unholy Alliance

Ah c’est pas trop tôt dirons certains à qui j’ai fait l’erreur de promettre l’article bientôt en ligne sur un forum :D. Certes, certes… mais j’avais tapé une chro super cool et à cause d’une putain d’erreur de manip, j’ai vu mon travail réduit à néant. Qui a dit bah t’avais qu’à sauvegarder le tout sous word, connard ! Ouais bah ça m’apprendra à tout foutre en vivant et en direct sur mon blog.
Allez, j’en viens au fait. Mardi dernier (le 7 novembre 2006) avait lieu à Paris Bercy "The Unholy Alliance", une affiche fort prestigieuse sur laquelle apparaissait le nom de GOJIRA, autrement dit, le groupe de métal qui me fait jouir à chaque écoute en ce moment, c’est peut être un peu excessif mais si proche de la vérité.
La veille, après une longue, très longue discussion avec ma Douce, nous planifions sa venue sur paris pour qu’on puisse se voir vu qu’on se manque mutuellement… après moult revirements elle viendra enfin sur paris, je te passe volontairement les détails sinon j’vais pas commencer à parler du concert avant la fin du bouquin.

 

J’en viens donc à ce qui doit constituer l’essentiel de cet article le concert.
D’abord, l’affiche :
Thine Eyes Bleed, GOJIRA, Lamb of God, Children of Bodom, In Flames et Slayer.

 

Sympa non ? Moi j’y fut surtout pour GOJIRA et tu avais compris pourquoi quelques lignes plus haut.

 

J’arrive sur place et déjà une horde de metalleux la binouse à la main forme l’essentiel des gens amassés autour de Bercy. Sans problème j’arrive dans une file d’attente pour être fouillé, et déjà on peut entendre que le concert a commencé, heureusement que ce n’est pas LE groupe que je viens voir, sinon j’aurai pu tuer pour aller plus vite dans la file.
J’entre dans la salle et les gars de Thine Eyes Bleed annonce qu’ils vont jouer leur dernier titre. Ils n’auront pas joué longtemps les bougres, disons une vingtaine de minute tout au plus.

 

Mario débarque pour régler la batterie et déjà ça envoie sévère, une petite série à la double avec le matos mis en place pour le show c’est comme une rafale de Famas dans le corps, les basses transpercent les gens, vive les boules quiès pour le coup.
Les baleines pénètrent dans Bercy et GOJIRA prend place sur scène au complet. Ça arrache dur et instantanément c’est ENORME, j’suis fan, fan, fan etc.… Difficile de triper seul au milieu de 700 personne dans la fausse sur Backbone, c’est pas pareil que dans le salon lol, du coup j’arrive pas à entrer en transe sur ce morceau mais j’apprécie grandement la puissance et la technique de GOJIRA, même si dans la fausse, vu ma taille je vois pas correctement tout ce qui se passe. Fuck les grands ! Vu qu’ils ne disposent que d’une demi heure ils vont trancher dans leurs morceaux, ils joueront Flying Whales sans l’intro, To Sirius sans From Mars, c’est dommage mais on n’y peut rien. Le set se termine sur The Heaviest Matter of the Universe qui conclu en beauté cette venue de GOJIRA sur scène.

 

Voilà j’ai enfin vu GOJIRA sur scène, bien entendu je ne demande qu’à les revoir seuls sur scène pendant au moins une heure trente, mais ça viendra j’en suis sûr.
En me dirigeant vers les gradins (je me serai fait avoir une fois pas deux lol) je croise Charlotte du groupe de rock AqME, sûrement venue ici pour GOJIRA car je ne l’ai pas revu par la suite. Je croise aussi deux marseillais que je connais un peu et l’un d’eux porte fièrement le t-shirt de Sonny Red, moi qui croyais être le seul c’est râpé.

 

Lamb of  God arrive et ne connaissant pas ce groupe je découvre complètement leur métal ricain (a pure american metal comme ils disent). Franchement ça dépote bien et je me dis qu’une fois à Marseille faudra que je prenne le temps de me pencher sur leur cas. Ils ne joueront que 35 minutes tout au plus. Franchement ce concert est énorme au point de vu affiche et qualité du show mais les temps de passages sont trop, trop vraiment trop courts bordel !

 

Suivent Children of Bodom, je venais de découvrir ça peu de temps avant le concert et j’avais bien accroché, et là en live ça envoie grave les watts, le chanteur/guitariste saute, fait tourner sa gratte autour de lui, se fout des baffes, bref assure le show. Ils finiront sur Hate me et Downfall, les deux morceaux qui m’avait le plus marqués durant mes écoutes.

 

In Flames, ah In Flames, le second groupe que j’avais envie de voir sur scène pour ma venue à Bercy. Et il va être dur de regretter d’être là. Derrière moi deux gars espèrent voir GOJIRA, je mettrai fin à leurs espoirs en expliquant qu’ils sont passés en second et qu’ils ont raté un super show.
In Flames prend d’assaut la scène et ça calme direct. Les lights qu’ils ont ajoutées derrière eux sont sympa et leur zik est vraiment puissante, ils piochent dans des anciens titres, dans des plus récents en prenant soin de choisir leurs gros tubes. En effet il vaut mieux privilégier les tueries sur un temps aussi court que 55 minutes. Anders est génial, il parle beaucoup avec le public, contrairement aux autres frontmen. Il dira par exemple : "On va vous faire chanter. Je sais que les français aiment chanter, surtout quand ils sont saouls" pour annoncer Trigger. En parlant de GOJIRA "Je me sens comme un groupe de démo à coté d’eux" pendant qu’il demandait des ovations pour tous les groupes déjà passés et à venir (un seul lol), il cita même Scorpions pour une ovation :). En conclusion In Flames jouera The Quiet Place qui tue carrément. Malgré l’absence d’un des gratteux (Björn si je ne m’abuse, enfin j’suis pas sûr non plus lol) ils nous auront servi un show vraiment excellent.

 

Pour finir il prendra l’appareil d’une personne du premier rang pour prendre toute la salle en photo.

 

Je ne reste pas pour Slayer, d’une part parce que je ne connais pas ce groupe et d’autre part parce que ma Souris, un ami de très longue date et sa dame m’attendent pour aller se restaurer.
Voilà c’est la fin de cette chronique, j’espère t’avoir fait saliver si tu as raté cet événement, et d’avoir bien rendu compte de la chose si tu y étais comme moi (petit chanceux va !)

 

note: j'ai essayer de mettre un lien different à chaque nom de groupes cités. bon voyage sur le net.

 

Posté par Me Myself n I à 01:17:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur The Unholy Alliance

    :)

    "après moult revirements elle viendra enfin sur paris, je te passe volontairement les détails sinon j’vais pas commencer à parler du concert avant la fin du bouquin."

    Je t'avais dis de parler de ça , c'est bcp plus interessant t'aurais eu plus de commentaire

    Posté par Thalie, jeudi 16 novembre 2006 à 05:48:10 PM | | Répondre
  • :(

    en effet cet article qui est pourtant bien foutu (je pense lol) meritait plus de commentaires, surtout ke j'en avais parlé sur à des endroits où le public etait succeptible de venir laisser un commentaire. tant pis.

    Posté par Me Myself n I, vendredi 17 novembre 2006 à 12:28:03 PM | | Répondre
  • Mais slayer bordel. fallait rester un peu :'(
    Rolalala... Kenshiiineuh !

    Posté par dodo, lundi 20 novembre 2006 à 08:08:50 PM | | Répondre
  • Oups ~~

    Salut je tombe au hasard sur ton blog et quelle n'est pas ma surprise quand je lis que tu n'es pas resté pour Slayer, si tu ne les connais pas tu aurai du rester ! S'ils étaient en tête d'affiche ce n'est pas pour rien...Enfin tu as tes raisons =). Aussi, tu dis que les premieres parties étaient énormes, seulement voilà le son était vraiment à chier, le duo basse/batterie prenait à chaque fois trop d'envergure, et fatalement délaissait les guitares et les vocals... Bercy n'est pas fait pour ce genre de show, les ingé son on merdé une fois de plus, mais on ne peut pas leur en vouloir.

    Posté par Francis, samedi 25 novembre 2006 à 07:59:15 PM | | Répondre
  • en effet

    j'avais mes raisons, et bon je ne regrette pas. perso ça ne m'a pas tant derangé que ça, niveau son, peut etre parce k'en tant que batteur j'ai essayé de faire attention à ça pour GOJIRA par exemple

    Posté par Me Myself n I, dimanche 26 novembre 2006 à 02:39:38 PM | | Répondre
Nouveau commentaire