mardi 11 mai 2010

Mass Effect 2.

 

Loin de moi l'envie de renier ce que j'avais dit sur cette suite lorsque je l'avais vu tourner. Mais il faut reconnaître que j'ai été un peu vite à juger une oeuvre dont je n'avais vu que quelques heures de jeu. Aujourd'hui je l'ai terminé et c'est avec beaucoup plus d'éléments que je vais pouvoir donner mon avis.
Graphiquement c'est plusieurs crans au dessus et c'est bien normal. Le contraire eut été contrariant. Avec Mass Effect 2, lorsque vous vous poserez sur une planète, elle sera bien plus détaillée et soignée. Même lorsque vous ferez des quêtes annexes.

"Je pourrais faire bien plus que vous rattraper..."

Pour ce qui est des nouveautés : exit le Mako et bienvenu, si je puis dire, aux sondes d'exploration. On dit aussi au revoir (pour ma part j'espère que ce n'est qu'un au revoir) à la surchauffe qui laisse sa place aux cartouches thermiques.
Vous aviez aimé booster votre personnage et ses acolytes en détail? Dommage ici tout est simplifié à l'extrême. Fini le vaste choix d'armes, d'armures, d'améliorations. Fini les stocks d'omigel, place à deux systèmes de piratage. Et pour ça je dis bravo, c'est vraiment plus pratique.
Le côté rpg est donc minimisé pour faire place a un jeu plus rentre dedans, avec une visée plus proche d'un FPS sans y passer vraiment (ouf, enfin pour ma part).
Le niveau de votre perso plafonnera à 30, même s'il faut finir le jeu pour l'atteindre. Il n'y a pas, comme dans le un, un nouveau palier de niveau à atteindre. Recommencer le jeu avec vos persos niveau 30, vous permettra de venir à bout du mode démentiel plus aisément peut être...

"J'vous laisse une balle. J'vous la mets où?"

J'avais lu un critique disant que le scénario laissait à désirer, mais je dois dire que si la trame principale reste simple, les personnages secondaires sont de nouveau bien sentis et leurs histoires sont assez intéressantes. Le choix est d'ailleurs conséquent lorsque l'on a recruté tout le monde.
Le peu de quêtes annexes est notable si on lui ôte les quêtes de loyauté. C'est fort regrettable. On notera tout de même la qualité de celles-ci. Pour ma part j'ai constaté un manque de finance qui ne m'a pas permis d'obtenir toutes les améliorations souhaitées et pourtant j'ai exploré tous les systèmes disponibles.
La trame principale du jeu est simple, vous avez poutré un Moissonneur, certes, mais maintenant ses potes sont contre vous avec un nouveau bras armé, les Récolteurs...
Une nouvelle race fait son entrée, les Drells et vous pourrez recruter un Galarien. Cool.
Ce qui est plaisant c'est que si vous chargez votre sauvegarde du premier opus, non seulement vous aurez des bonus en fonction de votre niveau final, mais vos choix auront des répercutions visibles dans votre partie. Et par extension dans le troisième volet à venir.

!! Attention, possibilité de SPOILS !!

"Ça vous plait, hein, bande de gamines en short!"

Alors oui j'ai aimé, je pensais que la visée et le côté rpg amoindri me ferai bouder mon plaisir, mais il n'en est rien. Les dialogues sont bien sympas, l'ambiance générale est immersive et plaisante. Le fait de pouvoir couper court à certains dialogues via des actes pragmatiques (ou conciliants) est une très bonne chose. Certaines actions conciliantes sont loin d'être facile à réussir (avec Tali par exemple). Le recrutement de Légion est plus qu'inattendu et on regrettera de ne pas pouvoir recruter certains de nos anciens coéquipiers (Wrex, merde!). Le boss de fin est une formalité par contre mais pendant la mission suicide, la tension est palpable (surtout si vous souhaitez que tout votre équipage survive). La présence de Miranda Lawson -aka Yvonne Strahovski aka j’suis trop bonne parce que j’ai été remodelée par des geeks- est à chaque apparition une débauche de cadrages bien sentis, même si ça n’est que virtuel… On peut d’ailleurs tenter une romance avec presque tout l’équipage féminin si on est un homme mais la scène de "sexe" avant d’aller au charbon est on ne peut plus soft. Tant pis…

Je soupçonne Bioware d’avoir voulu faire plaisir aux geekettes et geeks en leur laissant la possibilité de donner naissance à une histoire d’amour avec deux anciens coéquipiers qui semblent avoir obtenu moult fans (Garrus et Tali).


Bref Mass Effect 3, je t'attends de pied ferme!

P.s. La musique du générique ne m'a pas emballé, contrairement à celle du premier. "And I need you to recover cause I can't make it on my own..."

Citation : "C’est à moitié plein de vide…"
J’ai fini de mater : Avatar : le dernier maître de l’air, et j’ai carrément aimé !
Je ne joue plus à quoi que ce soit j’attends Red Dead Redemption…
Humeur : Fébrile

 

Posté par Me Myself n I à 05:10:00 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Mass Effect 2.

    eh ben dis donc ca fait longtemps que tu as plus mis qqh sur ton blog

    Posté par popop, dimanche 25 juillet 2010 à 06:10:28 PM | | Répondre
Nouveau commentaire