vendredi 3 novembre 2006

La police et Moi

Sur le chemin du local de répétition, que n'ai je point rencontré, en grillant un feu rouge ? Nos amis de la police.
Ah ben voui, si on donne le bâton pour se faire battre, normal que ça soit douloureux.
Je grille donc très consciemment ce feu, et que vois je : des motards ayant arrêté une voiture., je pense "ouf ils m'ont pas vu, z'étaient occupés..." je regarde ma route et vois qu'un policier fait signe à la voiture devant moi, j'espère que c'est pour lui, mais il tentait de lui faire comprendre que c'était pour moi. C'est niqué.
Je me range sur le côté, "vous savez pourquoi je vous arrête qu'il me dit" dire non serait mentir et là vaut mieux pas l'énerver le bonhomme. J'réponds positivement. Il prends mes papiers et s'en va. J'ai donc le temps de me dire que j'suis vraiment un con, tout ça pour arriver plus vite au local...
Quand il revient, comme je suis en règle niveau papier, ça va. Il m'explique que j'vais soit passer au tribunal soit que mon cas sera traité directement là bas sans moi. Il ajoute qu'il a mit des circonstances atténuantes comme : Feu rouge depuis 2 secondes, roulait à 20 km, n'a pas perturbé la circulation, ni risqué la vie d'un piéton (en fait c'est un tampon qu'il complète ou des choix qu'il entoure...) du coup je risque moins. Celui là était cool, ça valait la peine de le signaler avec le nombre de cow-boys qui, sous couvert des résultats voulu par le miniministre de l'intérieur, se permettent n'importe quoi.
 

Posté par Me Myself n I à 09:54:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La police et Moi

Nouveau commentaire