vendredi 1 janvier 2010

La théorie de l'atome.

Plutôt que de faire un bilan pour finir 2009 autant faire une mise à jour le premier de l'an. Faire des bilans c'est bien si on veut en tirer des leçons ou des conclusions, mais j'ai pas vraiment envie de me pencher sur le passé outre mesure. Quand tu commences une nouvelle année déçu dès le départ, inutile de dire que 2009 ne t'as pas apporté que du bon. Et puis dans le nouveau, on peut toujours placer de l'espoir. Le premier de l'an certaines, certains se dressent une jolie liste pleine d'objectif à atteindre, de choses à faire ou à arrêter. Ce genre de rituel m'arrive tellement souvent avant de m'endormir et je me retrouve au réveil sans motivation. Pourquoi se torturer à se fixer des objectifs, en parler et ne rien faire? Autant laisser la place au farniente et peut être que ça viendra naturellement.

Alors désolé les gens, hier soir ma sauce était trop salée, le mojito un peu trop tendu et j'avais plus de 3 heures de retard sur le planning que j'avais moi même fixé... mais vous étiez là et ce fut quand fort sympathique. Il y avait des absents mais ils avaient prévenu, et puis il y a celui qui dit qui vient et qui ne vient pas. Et là c'est décevant.


Voilà ce que j'en ai conclu : toute l'année au gré des soirées qu'on passe entre amis on peut constater qu'il y a eu la naissance d'un noyau dur. Ceux qui sont là à chaque fois. Avec ceux là quand l'un ouvre la bouche l'autre est capable de finir sa phrase, mêmes références bien souvent, même délire. Autour il y a un une couche molle. Rien de péjoratif dans ce "molle" bien entendu. Cette couche est constitué d'amis qu'on aimerait voir plus souvent, mais certains sont loin, ce n'est pas leur faute, d'autres ont une famille et ce n'est pas toujours facile de tout concilier et il y a ceux qui n'ont pas de tête et on leur pardonne à chaque fois. Du coup avec cette couche molle on est complice, mais on ne se connais pas par cœur, n'empêche qu'ensemble on peut délirer et chiller pénard. Autour il y a les électrons libres, qu'on ne voit plus tant que ça finalement dommage, mais contrairement à la couche molle, s'ils se sont éloignés du noyau dur, c'est quand même un peu de leur faute...


La physique ça ne m'a jamais attiré mais là je trouvais ça plus parlant. Voilà ça sera tout pour aujourd'hui. Bonne année.


Citation : "Des amis, un flacon de vin, du loisir, un livre, un coin parmi les fleurs... Je n'échangerai jamais cette joie pour un monde présent ou à venir." Hafiz.

Humeur : Contemplative.

J'écoute : Dumbfoundead – She doesn't care.

Je vais regarder : Les Tontons Flingueurs.

Posté par Me Myself n I à 07:54:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La théorie de l'atome.

    La sciences des potes

    Presque ravie de faire partie de la couche molle, Bâtard xD
    Peu importe le sel ou le surdosage d'alcool, contente d'avoir été là

    Posté par Audrey, mardi 5 janvier 2010 à 11:30:37 AM | | Répondre
  • bah koi

    la couche molle c'est cool. c'est pas la faute des gens s'ils sont pas hardcores. parce ke sinon ils seraient hardcores! et en plus ceux de la couche molle, j'ai envie de les voir plus souvent, si c'est pas cool ça

    Posté par Me Myself n I, mercredi 6 janvier 2010 à 12:00:27 AM | | Répondre
Nouveau commentaire