dimanche 15 octobre 2006

Ces soirées là

C’est toujours le même problème, dès que je me retrouve devant une feuille blanche. Je ne sais pas par où commencer. Et là tu te dis : "non mais lui, il pense qu’il va s’en tirer à chaque fois en faisant des Mises à jour dans lesquelles il se demande ce qu’il pourrai bien écrire ?". Je réponds "NON" d’un bloc. Mais c’est un problème pour moi car j’ai une foule de chose à écrire et j’ai du mal à structurer souvent, et je n’ai pas envie d’oublier trop de choses. Il me faut juste le temps que ça vienne, tu permets ?

Voilà.

Alors hier soir c’était l’occasion de fêter mon anniversaire avec mes amis. Du coup on s’est fait un resto chinois/vietnamien plutôt sympa. J’avais réservé pour 20h30 parce que Nadir fait le ramadan et que pour lui c’est plus sympa de manger plus tôt après avoir cassé le jeûne comme il se doit. Donc après avoir fini son taf, cassé le jeûne, il ne lui restait plus qu’à venir chez moi pour qu’on y aille ensemble car il est tout simplement incapable de se souvenir comment aller à ce restaurant. Bah, comme c’est un jeune homme ponctuel on est parti de chez moi à 20h40. Ce n’est pas dramatique mais j’avais quand même envie d’en parler.

On arrive en retard comme des stars. Mon pote JmB était là avec sa future femme qui est aussi la mère de sa fille. Ils avaient pu laisser leur fille à ses beaux-parents. Y’avait my man Sig, Joulaie et ma sœur cadette. Il y avait aussi Nadir (on vient d’en parler) et sa copine, ainsi que ma benjamine de sœur. Enfin bref, discussions classiques dont j’étais un peu absent vu que j’étais presque en bout de table, l’inconvénient d’être arrivé en retard…

On mange et on arrive bien sûr à l’addition et là, il y a toujours des gens qui estime que diviser la note par le nombre de personne autour de la table ça va les léser. C’est humain comme réaction, surtout quand tu as moins consommé que les autres. Mais je pense que quand on est dans ce cas de figure, il ne faut pas arriver en ayant un petit budget et se priver pour ne pas le dépasser. On fait une soirée entre amis, et entre amis on ne compte pas. Bien sûr les bons comptes font les bons zamis mais est on à 5 euros près avec ses amis ? Mais laissons là cette question, ce n’est pas le plus important.

On a eu une double tournée de saké parce que c’était mon anniversaire, merci le resto.

Ensuite celles et ceux qui se sentaient, pouvaient débarquer chez moi pour un trivial pursuit spécial 90’s. JmB et sa femme sont repartis, normal, ils n’allaient pas bloquer les beaux-parents jusqu’à pas d’heure… Nadir et sa copine sont partis aussi, parce que sa copine devait aider le lendemain et lui n’avait personne pour le ramener. (Il aurait pu dormir chez moi mais ça aussi c’est une autre histoire). Bilan de cette première partie :

La femme de JmB (j’vais pas mettre tous les noms même si ça rend la chose terriblement impersonnelle…) est de plus en plus sympa (à l’aise ?) avec nous et ça c’est cool.
Nadir et sa copine, j’ai l’impression qu’ils se détachent du groupe que l’on forme, mais ça, ça les regarde.

Arrivés à la zon.

Je fais équipe avec Oro (ma benjamine) et Sig. Joulaie et Zaza (ma cadette) font équipe. Nous dominons très largement la première partie avec un finish parfait. 6 camemberts à rien.
Sig est un mec achement balaise niveau culture quand même et on se complète plutôt bien.
La revanche : les filles prennent le dessus, nous sommes menés 5 camemberts à rien, Oro a quitté l’équipe pour devenir le Julien Lepers de cette partie. Soudain c’est le sursaut, on remonte en deux coups de dés à 5 à 4, pour finir en vainqueurs.

Le rhum ouvert depuis notre arrivée (merci Nadir de l’avoir ramené de Martinique) est bien bon soit dit en passant.

Puis on joue au tabou, les filles contre les mecs. Nous gagnons encore une fois.

S’en viennent les discussions passablement redondantes, existentielles et imbibées d’alcool. On y apprend tout et rien à la fois et au final ça finit en clash familial entre ma cadette et moi…

Bilan de la seconde partie de soirée :
On a bien ri même si au final c’était plutôt crispé. Couché tôt, vers 6h du matin et des problèmes à régler le lendemain parce qu’alcoolisé on parle trop…
Je crois que je suis devenu misanthrope, que faire ?

Posté par Me Myself n I à 06:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ces soirées là

Nouveau commentaire